Je relisais certains travaux, j'avoue rester assez perplexe face à la dernière idées. L'aspect rédigé est trompeur, c'est un travail assez émondé, une sorte de canevas.

"L’Etat-spectacle symbolise une profonde dépolitisation du lien de l'homme avec le  pouvoir en fondant le rapport des dominants aux dominés sur des notions purement empruntées au culte de la personnalité. Ainsi, la politique n’est plus la confrontation virulente voire même sanguinaire (exemple des guerres civiles du 20ème siècle) d’idéologies impersonnelles (le communisme, le socialisme, le fascisme…) mais la confrontation médiatique et stérile d’hommes ou de femmes usant avec plus ou moins d’efficacité d’arguments démagogiques.

La notion d’Etat-spectacle est permise par l’implication nouvelle de la famille dans les sociétés modernes. La famille, loin de remplir ses fonctions initiales de socialisation, a accoutumé ses membres à percevoir le monde comme étant une vaste famille si l’on se réfère aux travaux d’André Burguiere. Le corollaire de tout ceci est qu’il n’y a plus de lien social entre les individus simplement une recherche de la paternité, de la maternité ou de la fraternité chez autrui. "