25 novembre 2008

La Bruyère, remarque 27, Du mérite personnel

"Tu te trompes, Philémon, si avec ce carosse brillant, ce grand nombre de coquins qui te suivent, et ces six bêtes qui te traînent, tu penses que l'on t'en estimes davantage ; l'on écarte tout cet attirail qui t'est étranger pour pénétrer jusqu'à toi, qui n'est qu'un fat."
Posté par Revista à 17:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :