06 décembre 2008

Le désir dans tous ses états

René Char est celui qui désire, part en quête de l'abondance pourtant cette abondance est profondément paradoxale. Char aime l'harmonie des contraires mais comment  parvient-il à épouser une abondance stérile? Chez Dostoïevski, les personnages ne font pas l'amour et ainsi ne risquent pas d'enfanter. On court après Grushenka dans les Frères Karamazov mais on n'arrive pas à l'avoir. Tout cela donne le sentiment que la jouissance n'existe pas dans la fécondation mais dans le désir. Au fond si Dmitri et Fiodor sont prêts à donner... [Lire la suite]
Posté par Revista à 11:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 décembre 2008

Plan de relance de Monsieur S...

"Ensemble, tout devient possible" Vous connaissez tous la fonction zip sur l'ordinateur qui consiste à compresser un dossier de 60 millions d'octets en un de quelques milliers, et bien ce slogan lui ressemble étonnemment. Post scriptum : Jocaste, je te salue!
Posté par Revista à 18:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 décembre 2008

Avez-vous écouté Jocaste?

Lorsque Jocaste mit au monde Oedipe, Laïos vit dans l'attitude d'un de ses serviteurs qu'il se tramait quelque chose. Une servante avec qui il partageait de temps à autre la couche eût tôt fait de lui révéler l'affaire : Oedipe n'était pas son fils. Au moment, où ivre de colère, on demande à Laïos de nommer son fils, il répondit à la stupéfaction de tous : Oedipe (pieds enflés). A cet instant, l'oracle lui fut révélé, Oedipe tuerait son père et partagerait la couche de sa mère. Un motif s'était naturellement trouvé pour exposer... [Lire la suite]
Posté par Revista à 10:04 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
02 décembre 2008

Du Code Noir au 21ème siècle

Depuis le Code noir (1685), rares sont les intellectuels français qui ont remis en question le socle raciste sur lequel repose notre regard sur « les noirs », africains ou antillais. Odile Tobner dans son livre remarquable Du racisme français pointe la xénophobie des intellectuels en France. Quelques citations qui montrent que ce fléau est un invariant de la sphère des intellectuels et politiques en France depuis trois siècles. Il faudra éduquer les classes « éduquées » et surtout l’homme blanc. Cliquez sur le texte pour lire la... [Lire la suite]
Posté par Revista à 06:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
01 décembre 2008

1er décembre : Journée mondiale de lutte contre le Sida

Aujourd'hui, 1er Décembre 2008 a lieu la journée mondiale de lutte contre le Sida. Une journée qu'il faut placer sous le signe de la communication, aider à la prévention. Je vous souhaite une bonne journée!
Posté par Revista à 08:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
26 novembre 2008

Archives en fragments

Parfois, on trouve un vieux dessin que l'on a fait en maternelle et on s'exclame "j'aurais fait ça, moi?". Là, il s'agit d'un texte du Léopold lycéen. "J'allumais une lumière morbide, puis une cigarette. Une tâche de néant me parcourait le dos, faisant vibrer ma colonne vertébrale et chanter une vieille complainte. Une chimère sourde, brûlante de sa maladie exhalait un dernier soupir, sifflant, bêlant, tambourinant dans un rythme exotique contre le marbre de la nuit. Je ne ressentais plus cette saveur enivrée de... [Lire la suite]
Posté par Revista à 07:55 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

25 novembre 2008

La Bruyère, remarque 27, Du mérite personnel

"Tu te trompes, Philémon, si avec ce carosse brillant, ce grand nombre de coquins qui te suivent, et ces six bêtes qui te traînent, tu penses que l'on t'en estimes davantage ; l'on écarte tout cet attirail qui t'est étranger pour pénétrer jusqu'à toi, qui n'est qu'un fat."
Posté par Revista à 17:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2008

La tâche qu'on ne peut effacer...

Je viens de voir chez Materlinck, puis chez Bernanos cette image d'une tâche que l'on ne peut effacer. On tente tout ce qui est possible pour la faire disparaître mais elle demeure. Elle symbolise une souillure, une corruption. D'ailleurs chez Dostoïevski dans les Démons, cette tâche va jusqu'à s'accroître et prend la forme d'une immense araignée rouge qui terrorise Stavroguine. On doit retrouver un même type d'image chez Shakespeare, dans Macbeth certainement avec le sang. Le sang se répand, atteignant jusqu'au visage du... [Lire la suite]
Posté par Revista à 10:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 novembre 2008

L'Etat-spectacle

Je relisais certains travaux, j'avoue rester assez perplexe face à la dernière idées. L'aspect rédigé est trompeur, c'est un travail assez émondé, une sorte de canevas. "L’Etat-spectacle symbolise une profonde dépolitisation du lien de l'homme avec le  pouvoir en fondant le rapport des dominants aux dominés sur des notions purement empruntées au culte de la personnalité. Ainsi, la politique n’est plus la confrontation virulente voire même sanguinaire (exemple des guerres civiles du 20ème siècle) d’idéologies... [Lire la suite]
Posté par Revista à 19:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 novembre 2008

Céline, la rue

"C'est un des lieux les plus méditatifs de notre époque, c'est notre sanctuaire moderne, la Rue." Louis-Ferdinand Céline, Semmelweiss
Posté par Revista à 17:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,