mont_blanc_velo_24heures_lausanne_mont_blanc

Les voeux continuent à jaillir de partout, je n'avais jamais remarqué qu'un mois de Janvier pouvait durer autant. A croire que l'on fait tout pour prolonger cette atmosphère festive dans laquelle beaucoup d'entre nous se sont réfugiés. Un dur retour à la réalité se profile, on retourne au travail, on se met à nouveau sur les routes etc.

Vous savez j'ai toujours ressenti un certain malaise face à tous ces voeux. Oh, bien sûr je les souhaite avec joie et sincérité mais je ne peux m'empêcher de remarquer que tous les ans c'est pareil. L'année apportera son lot de souffrances, beaucoup de morts ont déjà donné le ton à Gaza. Tout de même, certains donneront la vie, (re)connaîtront l'amour, l'amitié, les bons moments mais est-ce que tout cela a vraiment un sens? Pourquoi nous inscrivons-nous dans ce cycle perpétuel?

Je voudrais fuir parfois, me dire que cette année je fais ce que je veux, je pars si je le souhaite... Mais non, il y aura toujours ces responsabilités absurdes, ces convenances, cette société qui tergiverse depuis des lustres mais tellement peureuse d'affronter le changement se réfugie dans un mutisme infernal. Je sors ce genre de photographies et je me dis qu'un jour... peut-être...